L’assurance loyer impayé est une garantie qui couvre un propriétaire en cas de loyers non payés par son locataire. En dehors de cela, elle lui offre également de nombreux autres avantages. Pour accompagner ces propriétaires, il existe de nombreux assureurs dans ce secteur, mais tous ne se valent pas. Afin de vous aider à faire le bon choix, découvrez les critères sur lesquels vous devez vous baser pour choisir ce professionnel !

Les conditions d’éligibilité à l’assurance

Pour bénéficier d’une assurance loyer impayé, les assureurs demandent que les propriétaires remplissent certaines conditions. En fonction de l’assureur choisi, ces conditions peuvent varier. Il faut donc comparer les conditions de plusieurs assureurs afin de trouver celles qui vous conviennent le plus.

En effet, pour que l’assurance soit applicable, le bien immobilier doit être une résidence principale pour le locataire. En plus de cela, il faut fournir des pièces justificatives à votre assureur, prouvant que le locataire est capable de payer ses loyers. Pour ce faire, le locataire titulaire d’un CDI doit justifier d’un revenu au moins trois fois supérieur au montant du loyer mensuel. Dans le cas où il s’agit d’un apprenti, ou un étudiant, celui-ci doit prévoir une caution de solidarité. Il faut donc bien analyser ses conditions pour savoir si les clauses du contrat que vous propose l’assureur vous sont favorables.

Les garanties offertes par l’assurance

L’assurance loyer impayé protège le propriétaire contre plusieurs situations. La meilleure assurance sera donc celle qui offre plus d’avantages. Outre les loyers impayés, l’assurance prend également en compte les taxes, les charges et aussi les indemnités d’occupation. Une assurance de loyers impayés peut aussi couvrir les dégradations et détériorations au départ du locataire. Cependant, pour que ces dernières soient prises en compte, certains assureurs vérifient que les dégâts sont supérieurs au dépôt de garantie.

D’autre part, en cas de contentieux avec le locataire, l’assurance peut prendre en charge les frais de justice. Il s’agit par exemple des procédures de remboursement de loyers impayés ou des détériorations et dégradations constatées. Les contrats d’assurance loyers impayés prévoient également la prise en charge des loyers en cas de départ prématuré ou de décès du locataire.

Pour une protection optimale, certaines assurances proposent des garanties supplémentaires. Il s’agit par exemple d’aider le propriétaire à étudier et à vérifier les papiers fournis par le locataire. Si tout est en ordre, l’assureur pourra donner son accord. Ainsi, en cas de défaut de paiement de loyers, le propriétaire sera couvert par son assurance. Pour être certain de faire le bon choix, il est donc important d’analyser plusieurs offres pour ensuite, opter pour la plus complète.

Le montant de l’assurance

Avec les nombreuses assurances qui existent dans ce secteur, le montant varie selon l’assureur et selon les options choisies par le propriétaire. En général, le montant se situe entre 2 et 5 % du loyer annuel, charges comprises. En dehors de ce montant, il faut rappeler que le service des compagnies n’est pas gratuit. Il y a en effet les frais fixes alloués à ces dernières. Il faut donc comparer plusieurs contrats et choisir le plus avantageux.

Par ailleurs, en souscrivant à une assurance, le montant des cotisations peut être directement imputé des revenus fonciers. Ce qui est un réel avantage pour le propriétaire. En résumé, pour choisir un bon assureur de loyers impayés, il faut opter pour celui qui privilégie au maximum le propriétaire.