L’assurance bateau n’est pas une obligation pour les propriétaires d’un bâtiment marin. Il est malgré tout fortement recommandé d’en prendre une. Elle répond à un besoin de protection et d’indemnisation après l’achat d’un bateau. Dans ce contexte, il devient nécessaire de savoir les critères sur lesquels baser son choix pour une assurance bateau.

Les catégories d’assurance bateau

De prime abord, il faut noter que le contrat de garantie de base ne couvre que le montant minimum de l’assurance. Il comprend trois services. Il s’agit de la responsabilité civile qui englobe les dommages corporels ainsi que les dégâts matériels causés à autrui. Après cela, il y a le critère des dommages non matériels. En fin de liste, le coût du démantèlement est un aspect important. Il est le même que celui du blocage de la circulation par un navire qui s’est échoué ou qui a coulé.

Les contrats multirisques sont plus populaires que les autres et offrent plus de garanties. En plus du devis de base, cette couverture offre également de nombreuses autres garanties. Il s’agit des dommages au propriétaire, du vol, des frais d’assistance et de sauvetage, de la protection juridique sans oublier l’assurance remorque. Celle-ci dépend notamment du fournisseur.

Certaines compagnies d’assurances ne couvrent le bateau que lorsqu’il est sur l’eau. Dans le cas contraire, il n’a plus d’assurance. C’est pourquoi il est important de revoir attentivement les termes du contrat et d’envisager d’autres options si nécessaire. Il est également important de s’assurer que le navire est couvert lors des grues ou du débarquement.

Les termes du contrat d’assurance bateau

Un autre critère intervenant dans le choix d’une assurance bateau est l’ensemble des termes régissant le contrat. À ce stade, il convient de spécifier que la durée de ce type de garantie varie de trois à six ans selon la compagnie d’assurances. En règle générale, la nouvelle garantie de remboursement est de trois ans. elle couvre toutes les pertes, les vols, les incendies, etc.

En outre, les termes d’exclusion s’appliquent à la tromperie dans la plupart des cas. S’il s’avère que l’assuré a intentionnellement causé un vol, des dommages, une perte ou un incendie, il ne sera pas couvert par l’assurance. De plus, vous pouvez refuser une indemnisation si vous êtes blessé après avoir bu pendant l’accident.

Généralement, tous les types de dommages sont couverts. Néanmoins, il arrive que certains dommages ne puissent pas être réparés. Par exemple, certains types de navires qui ne sont pas identifiés dans le contrat peuvent exacerber les risques. De toute évidence, ces situations sont rares.

Le prix de l’assurance bateau

Le montant de l’assurance dépend de plusieurs critères. Les types de navires et les risques associés à leur utilisation en sont les principaux aspects. Dans ce cas, les bateaux de pêche à la journée et les bateaux de sports nautiques ne présentent pas les mêmes risques.

Comme autres critères, il y a les zones de navigation et l’âge des navires. En cas de dommage matériel, le propriétaire est responsable des réparations. Selon l’accident, il peut devoir faire face à des dépenses considérables.

En définitive, il est toujours nécessaire d’analyser les clauses du contrat d’assurance bateau pour vérifier que toutes les pratiques sont couvertes. Dans le cas contraire, vous pouvez ajuster la souscription à vos besoins.