Parmi les assurances indispensables dans la vie quotidienne se trouve en bonne position l’assurance multirisque habitation. Elle permet, dans l’hypothèse d’un sinistre dans votre logement, d’être indemnisé par votre compagnie d’assurances. Dès lors, il est important de maîtriser le fonctionnement de cette assurance pour savoir à quel moment vous pouvez solliciter votre compagnie pour une indemnisation. Voici un zoom sur les caractéristiques de l’assurance multirisque habitation.

Que garantit l’assurance habitation ?

L’assurance habitation protège le patrimoine de la famille contre les cas de sinistre. En général, les assureurs proposent aux clients la formule multirisque habitation. Elle couvre les dommages sur les biens et la responsabilité civile de l’assuré.

Une couverture sur le logement et le mobilier

Le contrat d’habitation protège les biens de l’assuré contre les incendies, le gel des canalisations, les catastrophes naturelles, les dégâts des eaux, le vandalisme, le cambriolage et les débris de glace. Cependant, il faut savoir que ce ne sont pas tous les contrats d’assurance habitation qui protègent les objets de valeur. Les biens couverts par un contrat d’assurance maison sont les suivants : la maison ou l’appartement, la clôture, le mur de soutènement, le garage et les caves, la véranda et les aménagements immobiliers. Par contre, les biens suivants ne sont pas couverts : le jardin, les canalisations extérieures, les plantes, les bâtiments en cours de construction et les installations de loisirs.

Une couverture sur la responsabilité civile

Dans l’hypothèse où un tiers ou l’un de vos voisins est victime d’un dommage dont vous êtes responsable, votre compagnie d’assurances vous rembourse. L’assurance multirisque couvre aussi la responsabilité civile vie privée. Dans ce cas, lorsque vous (ou un membre de votre famille) causez un dommage à un tiers, votre compagnie vous indemnise. Elle couvre les dommages immatériels, matériels et corporels.

Comment souscrire un contrat d’assurance habitation ?

La première étape pour souscrire un contrat d’assurance habitation est de vous adresser à une banque, à un courtier, à un agent général d’assurances ou à une société d’assurance. Les propositions que vous allez recevoir doivent impérativement avoir des informations sur les prix et les garanties offertes. Ainsi, doivent y figurer la loi applicable et les instances à saisir dans l’hypothèse d’un litige, les limites de la garantie et les conditions de son déclenchement.

 

Comment est calculée votre cotisation d’assurance habitation ?

C’est au moment de la souscription du contrat d’assurance que la prime de votre cotisation est fixée par l’assureur. Cette prime est calculée en fonction des informations fournies dans votre déclaration de risques. Le calcul est fait sur la base des éléments suivants :

  • la situation géographique de l’habitation ;
  • la valeur du mobilier et du logement ;
  • le montant des franchises.

À noter également que la prime de l’assurance varie en fonction de la formule choisie. En général, plus les garanties sont nombreuses et plus la prime sera élevée.

Qui doit souscrire une assurance habitation ?

Selon la loi N° 89-462 du 6 juin 1989, l’assurance habitation est une obligation légale pour tous les locataires. Il découle aussi de cette loi que pendant son mandat de location, le locataire est responsable des dommages que subit le bien. Il est donc obligé de les réparer. Cependant, l’assurance habitation est facultative pour les propriétaires. Ces derniers ne sont obligés d’assurer que les biens qu’ils ont en copropriété.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici